Livraison dans la journée
Contactez-nous au 02 99 89 48 16
18 janv. 2019

Réception, conservation et cuisson de nos crustacés vivants

Réception, conservation et cuisson de nos crustacés vivants

La réception

En commandant sur notre site, vous recevrez votre homard vivant dans un colis fraîcheur. La première chose à vérifier c’est si le crustacé est bien vivant. Signe de fraîcheur, la queue doit se replier sous le thorax après qu’on l’ait redressée. Vérifiez que la carapace soit bien dure, cela signifie que la chair est abondante. Vous pouvez également contrôler le fait que son oeil soit bien noir et brillant, autre signe de qualité.

(Ne soyez pas effrayé à l’idée de vous faire pincer, les pinces du homard seront attachées.)

 

La conservation

Une fois réceptionné il faut veiller à ne pas laisser mourir le crustacé avant cuisson, placez-le aux frais après réception. Un homard bien vivant pourra se conserver 1 à 2 jours au réfrigérateur dans un torchon humide, sans le mettre dans de l’eau ou de la glace.

Cuit vous le conserverez 3 jours au frais. Si vous souhaitez congeler la chair, recouvrez-la d’une saumure (10 ml de sel par tasse d’eau) dans un récipient fermé. Au congélateur la chair peut être conservée 1 mois.



La cuisson

Pour profiter de toutes les saveurs de votre homard, nous vous conseillons de le cuisiner simplement et rapidement après réception pour qu’il n’ait pas le temps de se vider. La façon la plus simple de le faire cuire est de le faire bouillir.

Veillez à ne pas trop cuire votre crustacé pour ne pas avoir une chair élastique.

Pour cela, plonger le homard vivant dans une marmite d’eau bouillante afin de conserver toute la saveur de sa chair. Pour l’endormir, vous pouvez le placer quelques minutes au congélateur.
Compter, ensuite, 7 à 10 minutes pour 500 grammes et 2 à 3 minutes de plus pour chaque 500 grammes supplémentaires. La cuisson est terminée une fois que les pattes et les antennes se séparent aisément du corps.


Pour le couper en deux, allonger confortablement votre homard de tout son long, queue à plat. Enfoncez la pointe du couteau au niveau de la tête, puis suivre la découpe jusqu’à la queue.

Pour les pinces, utilisez un casse-noix.

 

C’est prêt !

 

NB : la carapace est très intéressante au niveau du goût pour confectionner des sauces.

 

Partager cet article :
Nos dernières actualités